mardi 7 mai 2019

Chronique : MEKONS + AUTOMATIC CITY + PRIESTS + The HECK + PLASTIC AGE


MEKONS
Deserted, LP, CD, Digital
Glitterbeat / Differ-Ant
Dire que ce groupe de Leeds existe depuis 1978, et que je ne les découvre que maintenant. En même temps ils/elles n’avaient pas sorti d’album depuis 8 ans. Je ne savais rien de tout ceci avant d’avoir écouté plusieurs fois cet album tout à fait succulent ! En fait je l’ai découvert sur la foi de son label qui à le plus souvent une grosse capacité à me surprendre de façon très positive par les disques qu’il sort !
Je ne peux pas juger de l’évolution de leur musique car je ne connais pas leurs enregistrements précédents… cependant à ses débuts Mekons appartenait au mouvement Post Punk. Il en reste des traces ici, mais leur son à bien évolué, se détachant de toutes étiquettes pour proposer une sorte de Rock Indé des année 2010 vraiment passionnant et pas du tout revivaliste.
Mélangeant Folk Rock du 3ème millénaire, Desert Rock façon touaregs blancs, Art Rock, Pop héroïque, avec des côté très cinématique, les chansons ici présentent vous enveloppent et vous emmènent pour un voyage à travers la planète, les temps et les espaces pour une aventure que personne d’autre ne vous proposera !
Mélangeant sonorités et rythmes pour aboutir à une musique unique !
[BT]
AUTOMATIC CITY
Triple ripple, LP, CD, Digital
WITA Rds / L’Autre Distribution
Splendide pochette signée Jean-Luc Navette (la connexion lyonnaise) pour ce 3ème album du groupe, elle vous immerge directement et immédiatement dans le marigot de leur musique ! Blues fétide, Rockabilly maladif, Death Country, Noisy Swamp Rock… sans oublier quelques sonorités un peu plus ‘moderne’ et un accent très folklore méditerranéen (façon weird Rebetiko)… je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire ?
Imaginez un voyage entre les bayous de la Louisiane, les bas-fonds New Yorkais, toutes les rives de l’Adriatique, et le Bosphore… Comme une internationale de la musique pour marins titubants… Mais ça reste très mélodieux, même quand les percu semblent venir du fin fond de la savane, ou des sommets de l’Atlas…
Mais ne fuyez pas si toutes les expérimentations / croisements / hybridations… Folkloriste (alter) mondialiste ne vous ont jamais convaincu, car la musique de Automatic City reste du bon côté du ROCK !
[BT]
En concert : Samedi 18 Mai : AUTOMATIC CITY (Release Party, ) + KéPA (One Man Blues moderne Folk Band) + conférence de Stéphane Deschamps + expo de Jean-Luc Navette, au Transbo à Villeurbanne (69)
PRIESTS
The seduction of Kansas,
Sister Polygon / Differ-Ant
2ème album pour ce trio mixte (2 filles un gars) de Washington DC. C’est avec cet album que je les découvre à cause de cette pochette intrigante. Jusque là Priests était passé sous mes radars sûrement à cause de cette étiquette post Punk qui leur est (indûment je trouve) collée !
Car Priests se trouve dans la continuité de la scène de Washington DC qu’on a tant aimé depuis le mi temps des 80’s et durant les 90’s… Sans s’intéresser aux étiquettes elles/il s’intéressent surtout à la musique et au message qui est véhiculée par celle-ci.
Donc Priests est politique (dans le sens qu’on aime) et actif, puisque Sister Polygon est leur label qui accueil aussi d’autres excellents groupes…
Alors oui Post Punk pourquoi pas, Indie 90 aussi… Art Rock sûrement aussi ! En fait rien ne semble ‘borner’ les chansons de Priests… la multiplications des voix féminines (et leur munificence), la métronomie froide de certains rythmes, ou la beauté incandescente de certaines mélodies les place tout en haut de la liste des disques qu’il faut absolument découvrir dans ce 1er semestre !
[BT]
The HECK
Who ? The Heck, LP, CD, Digital
Dirty Water Rds
J’avais bien aimé leur single de l’année dernière, mais sans y apporter une attention folle non plus. En revanche je sui très étonné par les qualité de cet album.
Ettiqueté Nederbeat ce trio (hollandais, donc) sort un 1er album et sur Dirty Water Rds… donc j’attendais un disque rugueux et bien Garage Punk, mais sans plus. Et du plus justement il y en a sur ce disque !
Car en dépit du fait qu’ils ne soient que trois The Heck ajoute pas mal de choses à leur formule guitare basse batterie… Et évidement ça emmène leur musique un peu au-delà de ce qu’on peut en attendre. Un peu Psych Garage parfois, avec des relents Noisy Surf aussi. Et une puissance de feu qui peut se rapprocher du Detroit Sound à certains moments !
Certes The Heck ne révolutionnent rien mais ils proposent un 1er album où leur savoir faire de compositeur et d’inter prêtes les positionne devant bien d’autres groupes plus ou moins réputé !
En tout cas voici un album très délectable dont il serait dommage de se priver !
[BT]
PLASTIC AGE
Blood red rose, Digital
Autoproduction
Ce power trio mixte (les filles assurent la section rythmique et le gars tient la guitare) envois ici son 1er album (qui fait suite à un EP datant de 2016, elles/il ont pris le temps de faire murrire leurs compos en répèt’ et sur scène) qui m’éclate terrible !
Entre Power Pop / Pop Punk et Indie Rock 90 voir même Brit Pop (versant Supergrass pour le côté tendu, entraînant et l’évidence mélodique) les 12 chansons s’envoient comme votre dessert glacé préféré réchauffé par un cocktail à base de rhum pour le coup de fouet que ça met au cul !
Cet album doit beaucoup au chant féminin, et plus largement au travail sur les voix (féminine / masculine… en contre temps, canon, contrepoint, doublées, les chœurs…). Et à l’intelligence de sa construction car Pastic Age ne joue pas sur un seul rythme ni un seul mood.
En ne s’abreuvant pas à une seule source Plastic Age fait montre de richesse tout en restant simple et direct tout au long de cet album plein de charmes !!! Qui comme tout cocktail réussit se consomme sans modération !
[BT]
En concert : Jeudi 9 Mai : PLASTIC AGE (Pop Punk / Power Pop excellent) + The WINGERS (Pop Rock) + EAST (Post Punk), La Péniche, à Chalon Sur Saône. 19H30. Prix libre
Et :
Vendredi 10 Mai : PLASTIC AGE (Pop Punk / Power Pop excellent) + SUN SHARPIES (Alt Rock), à La Marquise, à Lyon. Entrée gratuite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire