mardi 13 octobre 2015

Chroniques:UNCLE ACID & The DEADBEATS + OS DRONGOS + DEMON VENDETTA



UNCLE ACID & The DEADBEATS
The night creeper, LP, CD, Digital
Rise Above Rds
Bon évidement leur nom n’est pas neutre et il donne déjà pas mal d’indications concernant leur style musical… Bien qu’ils refusent de rentrer dans une petite case. En fait Uncle Acid est à la périphérie (ou mélange) de plusieurs courants : Heavy 70’s / Garage / Occult Rock / Psyché bien sûr, mais plutôt par son versant noir.
Avec aussi des choses venues de la tradition du Shock Rock d’aussi loin que Screaming Lord Sutch ou du Alice Cooper Band
Un de leur précédent album était un hommage aux films de la Hammer ce qui donne une assez pertinente idée de leur univers. Ce « the night creeper », leur quatrième, a été développé à partir de l’idée d’un roman de gare (imaginaire) qui serait devenu un Film Noir puis réadapté en Giallo… Intriguant. Intéressant aussi !
Très convaincant, surtout !
Cet album est assez cru grâce à une prod’ simple et naturelle signée Liam Watson dans son antre du Toe Rag Studios. Ce qui ne contribue pas peu à le distinguer parmi les nombreuses sorties actuelle. Ses autres atouts étant son syncrétisme et l’intérêt des compos !
[BT]
En concert : Mardi 20 Octobre : UNCLE ACID & The DEADBEATS (Doom Psychedelic, Uk) + SPIDERS (Hard Rock 70’s, Suède), à l’épicerie Moderne, à Feyzin, (69)


OS DRONGOS
Out of the box?, LP, Digital
Bleeding Gold Rds
J’avais bien aimé leur 1er EP sortit il y a une paire d’année, j’avais cependant une petite réserve sur le côté fourre-tout. Mais ça n’est plus du tout le cas sur ce 1er album !
Les chansons ont chacune une vraie direction, en dépit du fait que Os Drongos nourrie son Indie Rock de nombreux éléments épars et disparates qu’ils agglomèrent pour créer leur style perso.
Donc nous voici avec un disque qu’on pourrait aussi qualifier de Noisy Pop, ou de Post-Gaze, qui se nourrit un peu de Psychédélisme, d’Indie 90, d’une pincée de Cold (pensez The Cure période Desintegration), de pleins d’effets (mais jamais trop selon moi) qui parfois plonge loin jusqu’à une Reverb’ façon Surf indolente. Et aussi de beaucoup de voix de types divers.
Vraiment une belle grosse surprise !
[BT]
En concert : Mercredi 21 Octobre : OS DRONGOS (Wave Rock) + OH WELL, GOODBYE (Indie Lo-Fi, Uk), au Brise-Glace, à Annecy
Et :
Jeudi 22 Octobre : OS DRONGOS (Wave Rock) + OH WELL, GOODBYE (Indie Lo-Fi, Uk), au Fréquence Café, Grenoble
Et :
Samedi 24 Octobre : OS DRONGOS (Wave Rock) + OH WELL, GOODBYE (Indie Lo-Fi, Uk), au Trokson, à Lyon. Entrée libre.


DEMON VENDETTA
Vigilant Surf, LP, CD
Productions Impossible Rds / A Monsters Tears Music
Là je crois que c’est clair : avec un titre d’album comme celui-ci on voit où on va ! Et aussi d’où on vient !
Les extraits de films utilisés tout au long de ce 2ème album du trio de l’Est posent bien l’ambiance… comme indiqué dans le titre. La musique est évidement à l’avenant.
Vu le sujet de ce ‘concept Surf Music album’ ça joue musclé. Dans une ambiance urbaine et menaçante. Ici on est loin de la Surf pour les filles et la plage.
Un peu situé entre Surf Punk et tradition des late 50’s / early 60’s… dans une façon que la scène Garage Surf des 90’s ne dénigrerait surement pas.
Ce qui rend cet album vraiment remarquable en plus de son concept s’est son unité. Et surtout la qualité de ses compos. Habituellement au bout de 3 titres les albums de Surf me font un peu gentiment bailler. Là il n’en est rien ! Que ce soit grâce à son concept fort aux rythmes plutôt soutenu mais toujours variés, au côté parfois cinématique des compos et aux mélodies tirant leurs origines de bien loin  (espagnolades, western spaghéttisant, orientalisme… et même quelques surprises).
Après un 1er album très convainquant Demon Vendetta accouche d’une œuvre qui les distingue allégrement de la concurrence !
[BT]
En concert : Vendredi 23 Octobre : DEMON VENDETTA (Surf puissante), au Poulpe à Reignier (74)
Et !
Jeudi 17 Décembre : NOT SCIENTISTS (Pop Punk Rock)  + DEMON VENDETTA (Surf puissant) + GUEST, à l’Usine, à Genève.
Et :
Vendredi 18 Décembre : DEMON VENDETTA (Surf puissant), au Trokson, à Lyon



Aucun commentaire:

Publier un commentaire