lundi 6 février 2023

Chronique : LES ENVAHISSEURS + CATALOGUE + HIPBONE SLIM & The KNEEJERKS

 
HIPBONE SLIM & The KNEEJERKS

You’ve been Rumble, LP

Gone To The Dogs, LP

Crowntopper Rds

Hipbone Slim à été connu (entre autre) sous l ‘alias Sir Bald Diddley (et fut en son temps le responsable d’un des meilleurs concerts que j’ai organisé, avec The Atomic Spuds en 1ère partie, c’était à l’Entrepôt, c’est dire que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, vu que ça se situait dans la 2ème moitié des 90’s).

Ça n’est (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2019/05/chronique-tony-borlotti-hipbone-slim-uv.html) pas la première fois que je traite ici de ses enregistrements ! Car l’homme en plus d’être talentueux est productif.

Et depuis (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2011/11/kleveland-hipbone-slim-kneetremblers.html) la première année de ce blog (putain 2011) il en est question ici et dans l’émission, ou sur scène !

En solo (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2018/04/chronique-jaromil-sabor-baltimore.html) ou avec un groupe il est capable de vous faire secouer de la tête et gigoter du genou en malaxant Diddley Beat, Rumble Surf rugueux, Garage Punk sixtisant à souhait, Medway Sound, Exotica, et autres rythmes adorables.

Cette fois-ci il s’est accoquiné avec le bassiste des trop sous estimés Thee Cybermen, et au légendaire (et le mot n’est pas trop fort) Bruce Brand qui doit apparaître sur plus d’une centaine de disques si ça n’est pas une centaine d’albums.

Dans le genre Garage Punk HIPBONE SLIM & The KNEEJERKS fait figure de véritable défenseur de la foi, à grand coup de hooks de guitares, de voix rugissante, de choeurs judicieux, de saxophone sleazy, de grooves surfisants, tépidants, ou primitiv’, orgue sixties utilisé parfois, et à chaque fois ça relance la machine de façon judicieuse !

Les chansons sont comme on souhaite toujours en découvrir de nouvelles : sexy, chaleureuses, mémorables, dansables, excitantes et entraînantes…

14 pepites qui font chérir ce genre d’album indispensable pour passer encore une année dans la joie !!!

[BT]

P.S. : ces 2 albums sont regroupés sur un CD ! Disponible (tout comme les LPs) directement auprès de Hipbone Slim, là : https://www.facebook.com/mark.s.painter

Les ENVAHISSEURS

5 Little Monkey, LP, Digital

Family Spree Recordings

Je ne savais pas à quoi m'attendre quand ce groupe canadien m'a contacter pour me faire découvrir son 3ème album. En tout cas ce quintet n'est pas constitué de faignant puisqu'ils/elles ont sorti 3 LPs depuis 2018.

Leur formation est un peu inattendue : bassiste, batteur et guitariste chanteur, une guitariste/organiste chanteuse, et, une chanteuse/percussionniste & go-go danceuse... étonnant, non ?

D'emblée je suis conquis par le son puissant, clair, chaleureux, enveloppant et chaud !!!

Puis la qualité des compositions fait son œuvre, et le plaisir que le groupe prend à les jouer finissent de m'emballer !

Comme on s'en doute avec l'évocation du line-up les voix sont particulièrement présentent et travaillée, le chant lead est soit masculin soit féminin et toujours soutenu par au moins une autre voix. Et il passe de l'anglais au français et dans les 2 cas c'est formidablement fait !

Je ne suis pas un accro du chant en français mais Les Envahisseurs écrivent des paroles réellement intéressante et QUI SONNENT (à l'instar de Alvilda par exemple), et, bien sûr, ça ne participe pas peu à l'intérêt de cet album !

D'autant que la musique est à la hauteur de ce brillant travail sur les textes, Les Envahisseurs proposent un Garage Punk Sixties mâtiné d'Exotica, de Néo Yéyé et épicé façon Las Vegas Grind !

Et c'est un pur régal !

https://lesenvahisseursfsr.bandcamp.com/album/fsr133-les-envahisseurs-5-little-monkeys-lp

[BT]

CATALOGUE

Modern Delusion, LP, Digital

Crapoulet Rds / HViV / Assos'Y'Song

J'avoue que cette vague de revivalisme Post Punk commence à me sortir par les oreilles tant y prolifère de groupes photocopie...

mais heureusement il se trouve encore des exceptions !

Tel Catalogue

J'ai déjà (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2015/02/chro-quai-dorsay-rising-steel-en.html) écrit ic tout le bien que je pensais de leur 1er album, puis de leur deuxième aussi (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2019/05/chronique-washington-dead-cats.html) et je suis heureux de constater que Cataogue nous revient avec un 3ème album bien Cold où leur formule de trio (une basse, 2 guitares et une boite à rythme) fait merveille !

Les alternances du chant masculin / féminin, et, anglais / français apportent énormément à l'intérêt de cet album qui se trouve ainsi enrichi !

La boîte à rythmes donne un côté lancinant, répétitif, robotique mais parfois chamanico-transique aux titres de cet album sans pour autant sonner outrageusement rétro / 80 daté ! Un bel exploit c'est même assez organique parfois... jusque dans les nappes de synthés qui ne sont pas bêtement typées.

Catalogue se distingue réellement de la concurrence par la densité de ses compos, la profondeur émotionnelle qu'ils/elle donnent à leur musique, le travail pointu et méticuleux apporté aux sons et à la façon dont ils se combinent, et grâce à un album judicieusement construit !

https://catalogue.bandcamp.com/album/modern-delusion

[BT]

vendredi 3 février 2023

Chronique : The SPEEDWAYS + GO PUBLIC! + The ROUTES

 
The ROUTES

Lead Lined Clouds, LP, CD

Soundflat Rds / Ottis Media

Après (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2023/01/chronique-deniz-tek-rock-hardi-n6-routes.html) leur très récent et excellent album orienté Surf instrumental, revoici les anglais expatriés au Japon de retour avec leur 13ème album !

Et cette fois Soundflat Rds est sur l'affaire ! Un gage supplémentaire de qualité ! Cette fois-ci apparaît un orgue dans leur formule, il prend une part très importante dans les chansons, renforçant le côté Garage Revival, mais sans forcé sur le côté cliché car il a un son qui se rapproche pas mal de ce que certains groupes Punk anglais de la toute fin des 70's ont proposés, un peu aigrelet et froid c'est pourquoi ça peut aussi faire ressurgir des souvenirs de The Fall ou des Stranglers, et l'accent bien british de la voix n'y est sans doute pas pour rien !

Et tout ça se colle dans une orientation un peu Psych 60's Punk mais pas trop enfumé plutôt sombre (ça colle bien mieux à notre époque).

Cette fois-ci ils ont trouvé une formule très très personnelle, qui aboutit à un de ces albums qu'on aime d'amour et qui vous poursuivent longtemps (un peu comme l'ont fait dans des genres différents mais avec le même type de vibes uniques The Pastels ou Biff Bang Pow!).

Attention là-dedans il y a une poignée de mélodies obsédantes qui vont vous hanter et que vous allez siffloter régulièrement

J'attendais beaucoup de cet album et il est encore meilleur qu'espéré !

https://www.soundflat.de/garage-mod-surf-en/garage-mod-surf-lp/routes-lead-lined-clouds-black-lp

P.S. : le vinyle est dispo aussi en version colorée !

https://otitismediarecords.com/products/omr-081-the-routes-lead-lined-clouds-cd

https://music.youtube.com/watch?v=ENWPNoN1Ork

[BT]

The SPEEDWAYS

Talk of The Town, LP, CD, Digital

Beluga Records / Snap!! Rds / Hurrah Musica

J'aime (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2020/08/chronique-speedways-green-seagull.html) beaucoup ce groupe.

D'emblé le son claque, sec comme au meilleur moment du Revival Mod de 79, également bien dans l'esprit Power Pop américaine de la même époque !

Le quatuor de Londres ne fait pourtant pas dans le revivalisme, il prolonge dans le temps présent une tradition musicale qui à une même passion pour les mélodies ET l'énergie !

13 chansons voilà qui pourrait sembler un programme très roboratif, sauf que The Speedways nourrissent leurs musiques de forts relents de New Wave originelle (pensez Costello, Cars, Joe Jackson...) ce qui étend le champ des possible de leur musique et avec cette palette complexe ils proposent un album ambitieux qui fait le apri qu'il existe encore de véritables passionnés de musique qui prennent le temps d'écouter et de s'immerger plusieurs fois dans un disque pour en découvrir tout la substantifique moelle !

Et comme véritablement les sonorités qu'incorporent désormais les Speedways à leur musique sont diversifiées on peut aussi dénicher au détour d'un discret arrangement quelques éléments qui font penser à de l'Indie Pop arty et ambitieuse (pensez Pulp)…

Franchement quel album !

https://thespeedways.bandcamp.com/album/talk-of-the-town

[BT]

GO PUBLIC!

Between nowhere and goodbye, LP, Digital

Nineteen Something

Le line-up de ce all star band est constitué de Salim Zouaraa au chant et aux compositions (ex-Sixpack, ex-Wei-Ji, ex-Busyman et je me rends compte qu’en dépit du fait que j’ai vu passé les noms de ces 3 groupes bien souvent dans les fanzines que je lisaient et que leurs disques ont bénéficié de chroniques fortement favorable je n’ai jamais écouté l’un des trois...), Varou Jan aux guitares (ex- Condense, Le Peuple de l’Herbe), Hugo Maimone à la batterie (ex-Parkinson Square, ex-Garlic Frog Diet) et Thibault Gillard à la basse (ex-Not Scientists, Slaughter & The Dogs).

Bon tout ça fleure bon les Nineties !

Au départ j’ai été un peu circonspect sur cet album à cause de la voix qui est dans un registre qui rappel Bob Mould (et c’est la class), celui de la période mélodieuse de Hüsker Dü, mais très vite j’ai été hyper emballé par les compositions qui sont tellement bien faite pour ce genre de chant !

Donc, nous voici avec une formidable machine qui combine Indie 90, Emo Core, Hc mélodique et Post Grunge !

Avec un titre comme « Between nowhere and goodbye » vous imaginez bien qu’on est sur quelque chose de bien rageur et un poil désespéré.

Un 1er album qui claque et surtout qui se bonifie au fil des écoutes car il contient bien plus de choses à découvrir que ce qu’une écoute rapide peut faire imaginer. Et des albums qui se réécoutent pendant des mois (je l’ai reçu il y a presque 3 mois) c’est bien rare ma bonne dame !!!

https://nineteensomething.bandcamp.com/album/between-nowhere-and-goodbye

[BT]

En concert : Samedi 18 Février : GO PUBLIC! (Indie Punk Pop) + PIT SAMPRASS (Acoustic Punk, ex Burning Heads) + EKYMOSE (Punk Rock) + ZERO GAIN (), à La Salle Gueule, à Saint Etienne

https://www.lagueulenoire.org/

https://www.facebook.com/events/684059143116557/

https://nineteensomething.bandcamp.com/album/between-nowhere-and-goodbye

https://www.kickingrecords.com/n/News/Precommande-PIT-SAMPRASS-son-album-de-reprise-i383.html

https://www.youtube.com/watch?v=f3t6ojbMbw0

https://zerogain.bandcamp.com/

Et :

Mardi 21 Février : GO PUBLIC! (Indie Punk Pop) + VANILLA BLUE (Indie Power Pop) + PIT SAMPRASS (Acoustic Punk, ex Burning Heads), au Ninkasi Gerland, à Lyon

https://www.facebook.com/events/684059143116557/

https://nineteensomething.bandcamp.com/album/between-nowhere-and-goodbye

https://nineteensomething.bandcamp.com/album/dark-cities

https://www.kickingrecords.com/n/News/Precommande-PIT-SAMPRASS-son-album-de-reprise-i383.html

lundi 30 janvier 2023

Chronique : The DEVILS + DEVIL LOVE + SONIC ANGELS

 
SONIC ANGELS

Two Headed Cat, LP, Digital

Speed Rds / Lucinda Records / El Beasto Recordings / Oliendo Fuerte / Monster Zero / Hovercraft Rcds

Le trio désormais résident de Valence (en Espagne) revient enfin avec un nouveau et 6ème album enregistré comme d'habitude par leur guitariste / chanteur dans leur propre studio.

Si vous êtes des habitués de ce blog depuis ces débuts en 2011 (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2011/04/chroniques-de-la-semaine-du-11-avril.html) ou de l'émission vous savez que j'aime vraiment beaucoup (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2015/07/chroniques-sonic-angels-catenary-wires.html) les Sonic Angels !!!

Comme ils/elle ont beaucoup tourné à travers le monde, plein de labels se sont associés pour sortir cet album !

10 nouveaux titres pêchus, rythmés, où la voix très reconnaissable de Marc Hacquet donne une couleur unique au mélange si particulier qui caractérise depuis toujours la musique des Sonic Angels que je qualifierai de High Energy Power Pop ! C'est musclé et mélodieux comme on voudrait toujours que ce soit !

Avec des accents de Detroit Sound mâtinés de Garage Punk et si on tend l'oreille un petit côté Pub Rock bien agréable !

Une fois de plus les Sonic Angels nous balancent un album ébouriffant à travers les esgourdes ! Le genre de truc qui vous aide à affronter le réveil tous les matins pour aller trimer et qui donne de l'entrain avant le week-end pour continuer à faire la fête !

https://sonicangels.bandcamp.com/album/t-h-c

[BT]

The DEVILS

Live At Maximum Festival, LP, CD, Digital

Go Down Rds

Au départ je me suis demandé si c'était une si bonne idée que ça de sortir un live des Devils, tant (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2017/04/chronique-samuel-fuller-concert-du-26.html) ce duo est excellent sur scène et chez qui la dimension de 'spectacle' est importante !

Bon (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2017/04/chronique-johan-asherton-devils.html) vous le savez j'aime beaucoup, beaucoup ce duo/couple de napolitains (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2019/11/chronique-zac-jamie-4-president-devils.html), et puis

j'adore les album live !

Alors finalement je l'ai écouté pour la 1ère fois avec envie

et immédiatement ça l'fait !

Et ce, dès la pochette qui vous indique bien le propos des Devils (qui n'usurpent pas leur patronyme) !!!

On entre immédiatement de plein pied dans l'univers musical de The Devils avec un titre qui pulse bien comme il faut où la voix et le jeu de la batteuse - chanteuse s'offre une place flatteuse dans le mix, et comme la chanson à un refrain simple (presque simplet mais qui colle au cervelet immédiatement) on se fait happer dans l'ambiance bien chaudement Rock'n'Roll du concert !

Finalement cet album arrive bien à traduire le côté frénétique (dancing?) des prestations du duo, le côté bordélique et décousu, mais ne sombrant jamais dans le n'importe quoi !!!

En plus j'aime bien chez The Devils l'agglomération de choses venant du Trash Blues, du Garage Punk, du Grunge, du Southern Gothic, de l'Indie Noise early 90... qu'elle/il arrivent parfaitement conjuguer ensemble pour donner un tout torride et cohérent !

https://godownrecords.bandcamp.com/album/live-at-maximum-festival-3

[BT]

DEVIL LOVE

S/t, CD, Digital

Red On Red Rds

Quand j'ai reçu la promo de cet album je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre vu que je ne connaissais rien de ce groupe, et que, si la pochette est d'une belle naïveté elle donne peu d'indications sur le contenu. Mais comme c'est sur Red On Rds Rds j'avais un à-priori favorable.

Qui s'est confirmé dès la 1ère écoute !

Ce 1er album du groupe avait été auto édité en 2016 sous le patronyme de Peter Buzzelle and The Academy. Depuis le groupe est devenu Devil Love ont beaucoup joué ces chansons sur scène et ont légèrement revisité ce 1er enregistrement avant que Red On Red Rds prenne la judicieuse décision de le 'ressortir' !!!

Et d'entrée ça commence très bien ! Et ça continue parfaitement tout au long de l'album.
Musicalement on navigue entre Pop Indie et Pop Sixties avec des touches de Jangle Pop... Les Devil Love délivrent des chansons faussement simples et évidentes qui rentrent en vous immédiatement et se collent douillettement dans votre mémoire pour décupler votre plaisir à chaque écoute !

Cette POP musique possède tous les atots qui sont nécessaires : mélodies, un très bon chanteur, des harmonies vocales, des arrangements discrets mais parfait pour chaque chanson, et de la diversité dans les moods et rythmes.

Le Top, quoi !

https://redonreddevillove.bandcamp.com/album/devil-love

[BT]

lundi 23 janvier 2023

Chronique : BAZOOKA + BLOODLOSS + BEATEN BRATS


BEATEN BRATS 

S/t, LP, Digital

Dangerhouse Skylab / Disque Noir

Le voici de nouveau disponible en vinyle ce 1er album du gang lyonnais, après que le 1er tirage ait été épuisé depuis longtemps. Et pour faire bonne mesure la pochette est modifiée pour la distinguer du tirage original, et perso je trouve cette nouvelle version plus jolie, mais est-ce un argument pour un groupe qui se réclame du Punk77 ?

Constitué de gars qui ont sévit dans les Scaners, Mogs, Claimed Choice et de Théo Charaf au chant (VOIX DE GARAGE GRENOBLE: Chronique : FOREST POOKY + THéO CHARAF + BELLE PHOENIX And The SUBTERRANEAN SEA) heureusement que j'ai lu la très mince bio tant sa voix ici diffère de celle présente sur son excellent album solo. Faut dire que les styles y sont très différents !

Si comme moi les Boys ou Undertones reviennent souvent sur votre platines alors sachez que les Beaten Brats sont capables de composer des chansons à la hauteur de leurs maîtres !

Avec hargne et mélodies ils combinent Power Pop et le versant Rock mélodieux des meilleurs groupes Punk de 77/78 !

10 titres francs et directs qu'on fredonnent en dodelinant de la tête parce que c'est le pied !

Beaten Brats | Beaten Brats (bandcamp.com)

[BT]

En concert :Vendredi 27 Janvier : BEATEN BRATS (Punk Rock / Glam) + CLAIMED CHOICE (Street Punk / Bovver Rock), à La Makhno, 4 place des Volontaires, à Genève

(2) Claimed Choice (F) + Beaten Brats (F) / rock'n'roll bagarre | Facebook

CLAIMED CHOICE "We won't give in" LP | Une vie pour rien Vinyles (bandcamp.com)

Beaten Brats | Beaten Brats (bandcamp.com)



BAZOOKA 

Somewhere Elsewhere, LP, CD, Cassette, Digital 

Inner Ear Rds

J'aime (VOIX DE GARAGE GRENOBLE: Chronique : Concert à La Source + STACHES + BAZOOKA + L A N E + HUMAN TOYS) bien ce groupe grec.

Non, j'aime (VOIX DE GARAGE GRENOBLE: Chroniques : EBBOT LUNDBERG + BASTON + BAZOOKA + BLONDI'S SALVATION) beaucoup Bazooka.

Le fait qu'ils chantent en grec les distingue un peu de la production actuelle, mais ça n'est pas cette utilisation d'une langue vernaculaire qui les rend plus intéressant que la moyenne.

Certes ils ont la chance d'utiliser une langue qui est (ou qu'ils rendent) mélodieuse sur les très particulier mélange de Garage Sixtisant loin des clichés et d'indie Psych Garage, là aussi débarrassé des lourds stigmates du genre.

Autre avantage concurrentiel de ce groupe : leur chanteur à une belle voix, et, ils ont le sens du swing (sans sombrer dans le revival swing puant, si vous saisissez la nuance).

Ce 4ème album du quartet d'Athens est vraiment aussi brillant que je l'espérai (et j'espérai beaucoup beaucoup). Avec ces petites fragrances jam 70's Rock accolées à des trucs plus fins et légers...

Κάπου Αλλού (Kapou Allou) | Bazooka (bandcamp.com)

[BT]


BLOODLOSS 

In-A-Gadda-Da-Change, LP

Bang! Rds

Mince alors je ne connaissais pas du tout ce groupe. Pourtant son line-up est fait pour mes oreilles :  le musicien/chanteur australien Renestair Ej + Mark Arm et Guy Maddison (Mudhoney) + Martin Bland (Monkeywrench). ça fait envie !

Parmi les 7 albums de Bloodloss c'est celui sorti en 1993 (en CD uniquement) sur Sympathy For The Record Industry qui est ici présenté pour la 1ère fois en LP.

Bon sur le papier ça devrait me plaire tant j'aime les choix de Bang! Rds et vu le line-up, mais à qu'est-ce que ça donne en matière de musique ?

Et bien je dirais une sorte d'Art Rock Post Grunge lancinant et obsédant, où le saxophone donne un groove shamanique qui peut parfois évoquer les musiques de transe. Mais sans les moustaches et le patchouli car tout ça est joué avec la frénésie du Rock, et une intensité incantatoire proche du Post Punk originel (quelques petites intonations à la Ian Curtis pouvant surgir ici et là).

Mais ne sonne jamais comme un disque complaisant de zicos qui se tirent sur la nouille !!!

Au contraire c'est intense et étonnant.

Munsterama - Vente par correspondance : rock 'n' roll, punk, power-pop, rock australien...

[BT]

lundi 16 janvier 2023

Chronique : CAN KICKER + RICHARD ÖHRN + CHRONICS

CHRONICS
Do you love the sun, LP / Digital
Mod Platters / Puke'n'Vomit Rds
Ce groupe italien est de retour avec son 3ème album.
Eux qui ont démarré en 1999 par un 1er single sur Rip Off Rds, sorti leur deux 1ers LPs sur Demolition Derby (ça rappellera de bons souvenirs aux plus anciens d'entre nous) au tout début des années 2000, et remontré des signes de vie éparses via des splits singles au mi-temps des années 2010...
Le titre de cet album et sa pochette vous donnent des indications assez fiables sur son contenu : un euphorisant mélange de Power Pop très ensoleillée de Garage Rock et de Pop Punk...
Nous voici en présence de 10 CHANSONS qui vont se coller à votre cervelet et y rester définitivement. 
C'est simple, frais, direct, euphorisant, ultra efficace, emballant, super bien gaulé et balancé avec un tel plaisir qu'une fois cet album écouté en entier, on le rejoue immédiatement !
https://chronics.bandcamp.com/album/do-you-love-the-sun
[BT]
En concert : Vendredi 27 Janvier : CHRONICS (Power Pop / Garage Punk, Italie) + The INNER BEATS (Garage Soul), au Trokson, à Lyon
https://www.facebook.com/events/1230001271252684
https://www.youtube.com/watch?v=k6b4DvlooR8
https://chronics.bandcamp.com/album/do-you-love-the-sun
CAN KICKERS
S/t, LP, Digital
Drunken Sailor Rds
Premier album pour ce groupe de Cardiff !
Si comme moi vous êtes sceptique concernant tous ces groupes trop proprets et interchangeables du revival Post Punk, voici le groupe qui vous convient tant ils ont bien retenu la dimension Punk du Post Punk !
Leurs titres puent l'urine au coin des pubs, les rues glauques des suburbs où on s'emmerde à 100 sous de l'heure... et Can Kickers traduit cet ennuie et le côté déprimant de tout ça dans des rythmes souvent lent et lancinants, morbides parfois mais pas mortifères grâce à une bonne dose d'influences (Street) Punk. On évoque pas mal Blitz à leur sujet qui joueraient des mélopées bien froides mais puissantes et c'est bien vu.
Ils ne sont pas les premiers à tenter cette 'fusion' entre Post Punk et Street Punk, mais jusque-là je n'avais pas écouté un groupe qui arrive à me convaincre que c'est autre chose qu'une fausse bonne idée.
Ici les morceaux sont véritablement passionnants, même joués avec le détachement du désespoir ! Bref un album véritablement intéressant, de bout en bout, et, longtemps !
https://drunkensailorrecords.bandcamp.com/album/st-lp-18
[BT]
RICHARD ÖHRN
Sounds In English, LP, CD, Digital
Big Stir Rds
j'ai découvert le 1er album solo de ce suédois (ex In Deed) grâce à Monsieur Cyril c'est quand même bien pratique d'avoir des amis qui ont bon goût !!!
Et quelle merveille de Pop sixtisante qui ravira les oreilles des plus exigeants fanatiques de mélodies luxuriantes et de compositions aux arrangements riches mais sans excès. 
Ici on a également droit à une paire de 'balades' un poil Folk mais sans le côté moustachus/patchouli, plutôt réalisée avec l'élégance d'un Costello. D'ailleurs un peu comme ce Elvis là, Richard Öhrn n'hésite pas à agglomérer dans ces chansons des éléments piochés ici et là (Gospel, New Wave...), car il sait que sa personnalité est suffisamment forte pour donner une grande cohérence à l'ensemble !
Cet étincelant album est une collection de délicates chansons composées et interprétées avec passion et précision, dont les complexités rythmiques et la bellezza rendent chaque écoute merveilleusement emballante !!!
https://bigstirrecords.bandcamp.com/album/sounds-in-english
[BT]