lundi 10 juin 2024

Chronique : The HYDROMATICS + MALEDICTIONS fanzine n°2 + ARNO DE CEA + The NEEDS

 
The NEEDS

The men who take sweetbreads to a funeral, LP, CD

Closer Rds

J’adore ce groupe !

Depuis que je les ai découvert avec leur single sorti sur Weed Rds en 1993 et leur 2ème album paru la même année « As The Wreck Knows The Waves » !

Je pense que j’ai tous leurs albums et je me les réécoute plusieurs fois par an ! Et jamais aucun ne m’a déçu… Il y a un très petit nombre de groupes dans mon panthéon personnel qui font partie de cette catégorie. Et forcément je les chéris très fort !

Alors un nouveau !!!

J’en rêvais !

Les habitués (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2020/11/chronique-needs-laetitia-sheriff-chris.html) de la lecture de ce blog et/ou de l’émission savent que vraiment The Needs (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2018/05/chronique-subsonics-dirty-coal-train.html) me rendent zinzin !

Et ce « The men who take sweetbreads to a funeral » ne déroge pas à la tradition !

Pourtant The Needs ont toujours mit la barre très haute, et mes attentes sont forcément ultra élevées à leur endroit !

1er bon point, cet album est disponible en vinyle et en CD ! Et ça m’arrange ! Sûrement parce que les membres du groupe sont plus dans la vie réelle que pléthore de leurs confrères ‘cultureux’ qui pensent que tous les fans de vrai ROCK ont les moyens de claquer 30 euros pour un LP (à bon entendeur…) !

Donc je dois reconnaître que ce CD fait mon bonheur depuis des semaines (dans la voiture, au boulot, chez moi… « je vais m’en fourrer jusque là »).

Musicalement, si The Needs viennent clairement du Garage Sixties et qu’ils ont une certaine vision du psychédélisme ils sont très très très (tellement) loin de toute notion de revivalisme !

Comme toute personne de goût ils aiment Steve Wynn… et ils ont également en eux cette capacité à composer de formidables chansons, évoquant les grands espaces ou le bayou profond mais débarrassés de toute vision idéalisée et confite dans le passé ou dans une cinématographie rance !

Pour The Needs le Rock est une matière vivante et palpitante qu’ils balancent sur une toile mélodique Pop pour créer une trame sonore qui laisse de la place à l’auditeur pour rêver comme une sorte de Dripping Art Pop !!!!

https://www.closerrecords.fr/news-single/?id=1477

https://www.facebook.com/TheNeeds

[BT]

The HYDROMATICS

Parts Unknown, LP

Bang! Rds

Parfois on utilise le terme de super-band en dépit du bon sens, mais avec The Hydromatics ça n’est pas du tout le cas !

D’une part au vu du pédigree du gang : Scott Morgan (du Sonic’s Rendezvous Band, je ne devrais même pas avoir besoin de le spécifier) à recruté pour composer et jouer avec lui, sur ce 1er album sorti en 1999 : Nick Royale (Hellacopters/Imperial State Electric of course) et Tony Slug (Loveslug) !

Et d’autre part à l'écoute de cet inaugural « Parts unknown » on ne peut-être qu’ultra emballé !!!

Déjà dans le passé Bang! Rds nous à proposé des rééditions des 2 album de The Solution, autre collaboration de très haut vol entre Scott Morgan et Nick Royal (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2022/12/chronique-solution-off-models-gairy.html) qui était le versant Rhythm & Blues / Soul de The HYDROMATICS !!!

Ce 1er travail entre eux est totalement orienté GUITARES barbelées / Detroit Sound. Comme le curriculum vitae de ces 3 gars le laisse penser !

Car le natif de Ann Arbor est allé piocher aux Pays-Bas et en Suède deux maestro de la six cordes qui savent la faire sonner comme lui l’entend !!!!

Cet album est également gorgé d’une vibe Blues & Soul façon very early 70 (qui préfigure donc ce qu’ils feront plus tard sous le nom de The Solution) et d’un petit penchant proto Hard Rock (early Blue Oyster Cult / Whitesnake, celui de la période anglaise) qui donne des colorations diverses et riche à leur Rock à guitares ultra tellurique !

À chaque fois que je réécoute The Hydromatics je me rappelle pourquoi j’adore ce groupe !!!!

Un MUST HAVE !

https://www.bang-records.net/

https://www.munsterama.com/index.php?mode=spot&skuid=47697

[BT]

MALEDICTIONS

Psaume 2, Mai 2024, 96 pages A4

Sommaire ultra copieux et très intéressant si on est branché Metal (évidement underground comme il sied à tout fanzine qui se respecte) constitué par de longs entretiens (la plupart du temps : plusieurs pages bien remplies) avec : All Borders Kill (Punk Hardcore/Thrash Metal, France),

Anthems Of Steel (un vrai pur Festival pour les vrais fans de Heavy Metal loin des touristes de là où vous savez, l’esprit pas le fric),

Disfuneral (Death Metal, France),

Electric Shock (je veux dire les excellents Electric Shock, un de ces rares groupes de Hard&Heavy dont la France peut s’enorgueillir),

Exhauster (Thrash Metal, France), Nunslaughter (Death Metal Legend, Usa), Profanatica (Black Metal Legend, Usa), 

les étonnant Trespasser (Un groupe/projet de Black Metal anarchiste, je veux dire vraiment Anarchiste, de Suède. Une sorte d’ovni quoi),

VII (Horrorcore soit du Rap et du Hardcore tirant vers le Metal), et

les jeunes sorcières revendicatrices de Wempusa (Doomgaze, France). 

Et pour compléter au cas où vous ne seriez pas rassasié, on a droit à plus de 28 pages de chroniques, disques, démos, livres et fanzines !

Dans Maledictions l’équipe ‘rédactionnelle’ est constituée par des passionnés qui n’ont pas leur langue dans leur poche, et qui l’ont bien pendue !

Maledictions c’est la continuation de Metal Whitchcraft, un fanzine dont la lecture m’avait déjà régalée (http://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2019/07/chronique-laissez-fairs-moral-panic.html) en son temps ! Ici encore la passion et le talent sont toujours à l’œuvre !!!

Règlement via paypal à camille.clerc@yahoo.fr de 9,30 € (prix du zine : 3 € + 6,30 € de frais d’envoi).

https://www.facebook.com/profile.php?id=61555354770145

[BT]

ARNO DE CEA & The CLOCKWORK WIZARDS

Retrofuturisme volume II, LP, Digital

A Tant Rêver Du Roi / Les Productions de L’Impossible / Calico Rds !

5ème album pour ce trio de girondins ! Qui qualifie ce qu'ils font de 'Brutal Surf Music' ! Et comme disait l'autre : "ça c'est vrai, ça !"

Arno De Cea & the Clockwork Wizards (en voilà un excellent patronyme ! Vingt dieux) regonflent des thèmes' musicaux qui sonnent typiquement Surf en les jouant de façon musclée, mais pas en bourrinant !

Et pour un gars qui comme moi, n'a jamais été un inconditionnel de la Surf Music instru 'traditionnelle' de l'époque, ou des groupes revivalistes, parce que le plus souvent sur la duré d'un album mon intérêt décroît au fil des minutes, ce "Retrofuturisme Vol. II" est, au contraire, un ravissement !!!

Le surplus d'énergie renforce l'impact des mélodies ! Leur donne un excédent de moelle, une puissante montée de sève !

Je verrai bien un des thèmes mélodiques tissé par Arno De Cea et ses gars dans une bande originale de film, non pas dans une bête série Z comme pour la majorité de leurs con-frères, mais dans une œuvre, une vraie, par exemple un des grands films de John Carpenter...

ça se déguste comme une bouteille d'Aquavit, ça brule le gosier, mais putain que c'est BON !!!

https://arnodecea1.bandcamp.com/album/retro-futurisme-volume-ii

[BT]

En concert : Jeudi 13 Juin : ARNO DE CEA (Surf en solo) + The LAKE DEVILS (Surf Music, Italie), au Trankilou, 45 Bd Joseph Vallier, à Grenoble

https://www.facebook.com/events/418025791065634

https://troporecordsautoproduzioni.bandcamp.com/album/bad-times-in-bad-waters

https://arnodecea1.bandcamp.com/album/aloha-from-cestas-lp


mercredi 5 juin 2024

Chronique : The SPEED OF SOUND + The BUTTSHAKERS + The SEGMENTS + The YUM YUMS

 
The YUM YUMS

Poppin’s Up Again, LP, CD, Digital

Screaming Apple / House Of Rock Rds / Rum Bar Rds

Oh la vache !

Dès la moitié du 1er refrain de la chanson d’ouverture j’ai eu le sentiment que cette cuvée 2024 des Yum Yums serait un excellent cru !

Un album que je n’aurai jamais cru (ah ah) voir publié… Car depuis leur précédent et excellent (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2020/08/chronique-librarians-with-hickeys-yum.html) album de 2020 les norvégiens n’ont pas trop donnés de nouvelles !

En tout cas ils n’ont pas perdu leur capacité à pondre de merveilleuses Power Pop songs luxuriantes qui savent toujours paraître simples et évidentes !

La scintillance du son et de la production, comme la présence d’arrangements (3 notes de piano, des clap-hands, des castagnettes, de l’orgue ou un soupçon de synthé…), et la grande profusion de chœurs donnent tellement d’ampleur à leurs chansons et en font des sortes de Poperetta tellement emballantes que ça en est un régal !

Une fois de plus !!!!

Car The Yum Yums c’est toujours : cette voix unique, ces mélodies imparables, ces chansons inoubliables, et cette façon de tout faire sonner qui n’appartient qu’à eux !

Qu’importe le passage des années, les Yum-Yums vous amène toujours sur cet îlot de bonheur où vous êtes jeunes, beau et innocent !!!

Si vous n’avez jamais écouté ce groupe (quelle chance vous avez de les découvrir avec une oreille neuve) sachez que cet album est (comme tous leurs autres œuvres) une parfaite introduction aux Yum Yums.

Si vous êtes fan vous vous êtes déjà jeté dessus !

Si vous vous tâtez, veuilles cesser ça immédiatement s’il vous plaît et courrez l’acheter !

Parce que je peux vous assurer qu’une telle collection de chansons (14 sur le vinyle et 17 sur le CD) aussi excellentes ça ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval !

Comme disait l’autre : « Oh, putain, quel pied ! ».

https://rumbarrecords.bandcamp.com/album/poppin-up-again

[BT]

The SPEED OF SOUND

A Cornucopia : Minerva, CD, Digital

Big Stir Rds

Pour son 2ème sur Big Stir Rds le groupe de Manchester et le label Californien se lancent dans un projet joliment dingue : le sortir dans un version triple CD (disponible ici : https://www.bigstirrecords.com/product/971657) ainsi que dans une version triple vinyle qui (https://www.bigstirrecords.com/product/974057) sera avec une couleur différente pour chacun des disques…

Les 2 (oui oui deux) disques bonus ne seront disponible que dans des versions physiques !

Il y a 3 ans (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2021/09/chronique-slift-speed-of-sound.html) j’avais été très emballé par leur précédent album !

Celui-ci correspond en plus avec la célébration de leur 35 ans de carrière ! Ce qu’ils/elle font dignement avec ce package triple, mais également, et surtout, avec un nouvel album merveilleusement ambitieux et tellement BON !!!!

Comme nous sommes sur Big Stir Rds on peut d’attendre à de la Power Pop, voir à de la Pop Indie… est clairement The Speed Of Sound pioche là dedans… mais pas que !

Tellement pas !

On peut aussi trouver dans leur musique des éléments venant de la New Wave, de l’Indie 90, du Post Punk, de l’Art Rock, de la Pop Baroque…

Avec quelques éléments cinématiques, et des arrangements parfois luxuriants et complexes, toujours mit au service de la CHANSON !

Et sur l’album ‘principal’ on avait le privilège d’en avoir 14 à découvrir, explorer, déguster, aimer !

La justesse et l’intelligence de la répartition du chant entre la voix masculine et la voix féminine (en duo, en support l’une de l’autre, en alternance, en chœurs…) est un, des très nombreux, éléments qui rendent cet album si palpitant !

The Speed Of Sound ajoute l’innocence des Television Personalities à l’inventivité de Bowie au sein d’une musique unique qui se détache de tout pour se coller à vous !!!

https://bigstirrecords.bandcamp.com/album/a-cornucopia-minerva

[BT]

The BUTTSHAKERS

Sweet rewards, LP, CD, Digital

Underdog Rds / Differ-Ant

Avec ce nouvel album les Buttshakers font un pas de géant en tant que  groupe. Car ici il n’est plus question d’être un groupe qui surf sur le vague revival Soul, avec un background Rock. Non, là l’ambition est de produire un GRAND disque qui rivalise avec les maîtres du genre !

Si depuis leurs débuts on sait que les Buttshakers sont un des plus torride groupe du Revival Soul du continent, avec ce nouvel album les lyonnais gravissent plusieurs paliers d’un coup (une sorte de Giant Step).

Manifestement avec ce Sweet rewards ils/elle avaient pour ambition de réaliser un disque qui soit un classique du genre. Et c’est réussi !

La voix à pris ce petit quelque chose en plus qui la fait entrer dans une nouvelle dimension.

Les cuivres ne sont plus ici utiliser comme enluminures collé sur les riffs ou la mélodie mais bien pour donner plus de profondeur aux chansons, comme un élément constitutif décisif !

Le soin apporté au son de (des) orgues et des chœurs sont également primordiaux dans la totale  réussite de cet album !

Les Buttshakers étendent en plus leur spectre musical avec une petite incursion vers l’Afro Beat, des pointes de Funk qui s’additionne à leur SOUL toujours pleine de l’héritage Rock !

Un disque au top !!

https://the-buttshakers.bandcamp.com/album/sweet-rewards

http://www.underdogrecords.fr/artistes/the-buttshakers/

[BT]

En concert : Dimanche 9 Juin : The BUTTSHAKERS (Soul torride), à Jean-Louis Le Saloon, à Valence

https://www.facebook.com/events/463415316033924

https://the-buttshakers.bandcamp.com/album/arcadia

https://the-buttshakers.bandcamp.com/album/cold-world

The SEGMENTS

Smiling Faces, LP, Digital

Dangerhouse Skylab / Family Spree Rds / Lara Rds

1er album pour un genre de super-band lyonnais composé de figures connues de la scène locale (des jeunes gens qui sont quand même, aussi, des vétérans) avec des membres (ou ex) Hi-Lites / Flashfalcon / Cavemen V/ Buttshakers / X Ray Vision / Inner Beats / Pervitin… bref des gars avec un gros background !

Ainsi que des habitués de l’émission !

Indie Rock & Pop + Power Pop + un peu de Garage sixtisant entre Pop et psyché… et si on tend bien l’oreille il y a quelques éléments sucrés très Glitter là-dedans aussi !

Donc voici 12 chansons où le sens de l’efficacité est bien mit en valeur.

Qui sonnent comme du 2023, avec des mélanges venant d’éléments du passé sans être passéiste.

Bref The Segments réussit à résoudre la quadrature du cercle dès son 1er album.

Toutes les chansons ici présentées vous rentrent aisément dans la tête et y restent longtemps : on y entend toujours de belles mélodies, et des licks de guitares qui marchent, avec en plus un chanteur ayant une voix qui se reconnaît immédiatement et qui colle parfaitement à l’ensemble.

Et puis il y a aussi quelques petites trouvailles dans le arrangements qui sont là pour rendre les chansons encore plus inoubliable !

Parmi les groupes surprise de 2023 (jusque là The Segments n’avait sorti qu’une démo en 2021) ils seront dans le peloton de tête et très clairement ce « Smiling Faces » sera en haut des classements de fin d’année !

https://dangerhouse.fr/skylab.php

https://familyspreerecordings.bandcamp.com/album/fsr142-the-segments-smiling-faces-lp

[BT]

En concert : Mercredi 12 Juin : POISON BOYS (Punk Garage Punk, Chicago) + The SEGMENTS (Power Pop), à L'Entre-Pots, à Saint Etienne

https://www.facebook.com/events/913910427134417

https://poisonboys.bandcamp.com/album/headed-for-disaster-2

https://poisonboys.bandcamp.com/album/poison-boys-thunderroads-split

https://thesegments2.bandcamp.com/

lundi 3 juin 2024

Chronique : TERREUR TWIST + LEFT LANE CRUISER + SATELITTE JOCKEY + MARTIN SAVAGE & The JIGGERZ

 
MARTIN SAVAGE & The JIGGERZ

S/t, LP

Damaged Goods Rds

Jusqu’ici Martin Savage & The Jiggerz n’avait sorti que des formats courts (que j’avais très souvent diffusés dans l’émission), et, enfin le trio cosmopolite publie son 1er album !

Dans ce gang on retrouve le guitariste/chanteur suédois Martin Hildebrand dont je me souviens comme ayant été la cheville ouvrière de The Locomotions dont l’album de 2003 paru sur Alien Snatch Rds est top niveau ! Depuis il a sévi dans pas mal d’autres combos avant de créer celui-ci en compagnie de la section rythmique : Kamikaze U.T. (ex Chinese Lungs...) et Eric Baconstrip (qui a un cv long comme le bras, notamment les Chinese Lungs aussi), ces deux là officient (et avec quel talent) au sein des toujours excellents King Salami & The Cumberland 3.

Martin et Éric ayant été membre de The Playmobils autour du mi-temps des années 00, ces 3 gaillards se pratiquent depuis longtemps ! Et ça s’entend !

Ça déboule dru, sec et tendu dès le 1er titre ! Avec tout ce qu’on espère d’un power trio qui assume son statut !

Donc les gars se connaissent depuis un bail, et ça joue avec une grande homogénéité !

Un Punk Rock très marqué Garage.

Avec des fulgurances High Energy Rock’n’Roll… mais aussi une rasade du Pub Rock (le côté tendu comme un slip et sautillant réjouirait bien comme il faut le gars Wilco)… pis j’dirai bien que le cocktail est parfois saupoudré d’un soupçon de Glitter, et de Street Punk !!!

Les compositions claquent à mes oreilles avec ravissement !

Elles sont toutes bien torchées et ce 1er album se déguste de bout en bout avec un grand bonheur !

Si vous avez comme il se doit de l’affection pour des pistoleros Rock comme Kevin K, Simon Chainsaw, Sonny Vincent... alors vous serez emballés par Martin Savage et ses Jiggerz tant ils sont eux aussi des défenseurs de la vraie foi !!!! Des gens qui ont le Rock’n’Roll qui coulent dans les veines ! À la vie à la mort !!!!

En plus (comme si tout ce que je vous décrit ci-dessus ne suffisait pas) : les 2 faces de cet album sont aussi emballantes l’une que l’autre ! Yep il n’y a pas de baisse de régime durant ce disque !

Quel pied !!!!

https://damagedgoods.co.uk/discography/martin-savage-and-the-jiggerz/

[BT]

TERREUR TWIST

Reverb-in-blood, LP, CD, Digital

Les Disques Platre / Trashwax / Productions Impossible Rds / Stryckhnine Rds

2ème album pour les Châlonais !

Leur 1er avait fait les belles heures de l’émission à sa sortie, et donc j’espérais pas mal de celui-ci !

En tout cas j’espérais autant que quand un film de série B qui s’assume (ou un western) tient la promesse qu’il fait aux fans du genre !

Le nom du groupe, le titre de l’album et cette pochette vous amènent à attendre certaines choses en matière de musique ! Et je ne suis pas déçu !

Pas déçu du tout !!!

Avec plein d’extraits de films de genres (SF carton-pâte, western spaghetti, gore débile, Bis à Z…) entre les 11 titres ici présentés, on se pose dans une certaine ambiance !

Qu’ils/elle magnifient grâce à leurs compositions !

Dans le genre Surf Garage Terreur Twist est d’une efficacité redoutable !

Et d’une diversité étonnante !

Souvent ça joue vite (staccato quand tu nous tiens), mais jamais trop !

Le son est parfaitement en place : puissamment ciselé, précis, chaud et quelque part entre hommage aux Grands Anciens, et, les 2 pieds dans l’époque moderne !

Avec : quelques clins d'œil vers la B.O. à la Morricone, des mélodies ‘arabisantes’, des thèmes musicaux qui semblent piocher dans l’histoire des types de films qu’ils aiment, et, aussi, dans celle d’un Rock et de la Surf (voir même peut-être bien dans celle du Heavy Metal, sans que jamais Terreur Twist tombe dans la facilité qui consiste à jouer trop musclé, ce qui malheureusement fut un travers auquel pas mal de formations Surf historiques ont succombés dans les affreuses 80’s) !!!

J’aime bien l’équilibre que trouve le groupe dans ce « Reverb In Blood » et surtout je suis hyper emballé par le très niveau de leurs compositions et de leurs interprétations !!!

https://terreurtwist.bandcamp.com/album/reverb-in-blood

[BT]

LEFT LANE CRUISER

Claw machine wizard, LP, CD, Digital

Alive Natural Sound Rds

Dès la pochette on comprend qu’ils sont de retour à leur formule duo. Et on pourrait croire à un album très ‘Back to roots’.

Or ça n’est pas totalement le cas notamment grâce à la présence extrêmement forte de l’orgue dans ce disque !

Car apparemment la volonté de Freddy J Evans IV (guitare / chant et seul survivant des débuts) était d’enregistrer un album dans un esprit Soul. Ben alors il faut reconnaître que c’est quand même souvent passé à la moulinette Blues Punk typique de Left Lane Cruiser, mais que ça transparaît sans qu’on ait besoin de lire la bio ou les interviews pour cela.

Bien évidemment les Left Lane Cruiser ne se sont pas compromis en virant néo Soul. Ils ont ajouté un supplément d’âme à leur musique pour créer un nouvel album qui montre qu’ils sont toujours aussi excellent, créatif, au-dessus du lot et capable de pondre un disque qui à la fois s’inscrit dans leur histoire musicale et renouvelle l’intérêt pour eux !

http://www.alive-records.com/artist/left-lane-cruiser/   

[BT]

En concert : Jeudi 6 Juin : LEFT LANE CRUSIER (Duo Blues Trash, Usa) + MAMA BITES (Punk Rock, Swiss), au Brise-Glace, à Annecy

https://www.facebook.com/events/8145695352132701

https://mambabites.bandcamp.com/track/temporary-nature

https://leftlanecruiser.bandcamp.com/album/rock-them-back-to-hell

ET :

Mardi 18 Juin : LEFT LANE CRUSIER (Duo Blues Trash, Usa), au Trokson, à Lyon. Entrée libre

https://www.facebook.com/events/3346058025703951/

https://leftlanecruiser.bandcamp.com/album/rock-them-back-to-hell


SATELLITE JOCKEY

Modern life, Vol. 2, CD, K7, Digital

Another Rds / Montagne Sacrée / AB Rds

après le Vol. 1 (https://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2017/06/chronique-strange-milk-satellite-jockey.html ) vient le 2. Et comme le 1er est une merveille, évidemment je suis ravi de lécouter !!

Avec un titre comme celui-ci on peut s’attendre à une Pop dans la veine sixties (mais sans les tics revivalistes, sinon à quoi bon appeler ça Modern?) très élégante. Tradition anglaise certes mais avec cette touche de class typiquement française !

Le nom du groupe suggère aussi un désir d’être aérien ! Et ces chansons le sont élégamment !

Des chansons avec parfois profusion d’arrangements (piano, orgue, cordes, bois, cuivres…) mais toujours des chansons ! Jamais noyée sous trop de chantilly.

Une Pop tirant vers le psychédélisme, mais surtout qui fait le pont entre un côté rétro et certaines visions de la modernité. Quelques beaux élans qui auraient pu les amener vers la bande originale de film.

Et puis surtout une musique délectable à qui je veux ouvrir mes oreilles (à défaut du cœur que je n’ai plus).

C’est tellement agréable d’encore découvrir un travail d’orfèvre de ce niveau : from music lovers to music lovers !

https://anotherrecord.bandcamp.com/album/modern-life-vol-2

[BT]

En concert : Samedi 8 Juin : Apéro Concert, avec : SATELLITE JOKEY (Indie Pop), à La Bobine, à Grenoble. 19H00. Prix libre !

https://www.facebook.com/events/436578845448557

https://satellitejockey.bandcamp.com/album/plays-music


jeudi 30 mai 2024

Chronique : MAD ONES + The TRUFFAUTS + The CAEZARS

 
The CAEZARS

S/t, LP, Digital

Folc Rds

whaoo il fonctionne super bien cet album !

Quand j’ai appris que ce quatuor londonien revenait 10 ans après son dernier album avec un nouvel LP je suis allé checké sur le bandcamp de Folc Rds (dont j’aime beaucoup les choix éditoriaux) afin de découvrir ce nouveau disque pour en passer un titre dans l’émission afin d’annoncer cet événement !

Et cette exploration rapide m’a beaucoup plu !!!

oui, beaucoup,

Puis 3 semaines plus tard, je reçois un lien de téléchargement, et je me replonge dedans, retrouvant immédiatement le plaisir ressenti la 1ère fois et me souvenant parfaitement des chansons !

C’est vrai que The Caezars ont toujours pondu des titres mémorables !

Leur mélange de Rockabilly tendu et pas totalement confit dans le purisme et abâtardit (ce qui est tellement bien) par des éléments de Surf et de Garage Punk qui les place en parallèle des chapelles, avec manifestement une furieuse envie de les dynamiter pour se créer un style personnel, reconnaissable entre mille !

The Caezars a la chance de bénéficier d’un screamer avec un organe bien ROCKailleux comme il faut qui sait également feuler à la nuit quand la chanson l’exige !

Leurs compositions sont sauvages, et le son cru, précis et effilé comme ça devrait toujours être le cas, afin de vous entailler les oreilles comme un cran d’arrêt le ferait au détour d’une rixe du samedi soir !!!!

La rythmique sautillante avec sa batterie dépouillée et un contrebassiste à l’aise dans tous les registres met l’ensemble sur des bases élevées et torrides ! Parfait pour vous emporter sur l’autoroute de l’Enfer du Rock’n’Roll !!!

Si vous êtes nostalgique (comme moi) des impétueux Atomic Spuds ou du Reverend Horton Heat des années furieuses alors cet album est pour vous !!!!

https://folcrecords.bandcamp.com/album/folc224-the-caezars-the-caezars

[BT]

MAD ONES

What it takes LP, Digital

Fortune Stellar Rds

4ème album pour ce trio de Toronto, qui est une parfaite découverte pour moi !

Ces Mad Ones refusent de laisser leurs chansons rentrer dans une case !

Et c’est tellement bien ainsi !

Alors ça ne facilite pas ma tâche pour chroniquer ce « What it takes » mais vu le plaisir que j’ai à l’écouter, ça me convient parfaitement !

Disons musicalement qu’il faut prendre pas mal des plus atypiques représentant de la fin des années 80 de l’Indie Rock (Hüsker Dü / Remplacements) les mélanger avec quelques anglais de cette même époque qui refusaient de se faire coller une étiquette dans le dos (disons les Manic Street Preachers du 1er album), un peu de Garage Punk et de Rock Sixties (pour ce sens des chœurs accrocheurs) et aussi un peu de ce solide Rock américain des années 70 qui à fait la joie des Radio Us et de ceux qui traversent le pays d’une côte à l’autre !

Et puis je suis sûr que leur discothèques contiennent pas mal de groupes qu’on pourrait qualifier de Power Pop ou de Punk (versant Dickies si vous voyez le genre!).

Battit sur des fondations solides (qu’est-ce qui est plus résistant qu’un trépied?) Mad Ones nous envoie dans les dents 10 titres qui font mouche à chaque fois.

Toujours des mid-tempos solides et mélodieux avec riffs, hooks, refrains et tout ce qu’il faut là où il faut, qui alternent avec des Pop songs trépidantes et musclées pour vous amener jusqu’à la danse de Saint-Guy !!!

https://fortunestellarrecords.com/artists/mad-ones/

https://madonesband.bandcamp.com/album/what-it-takes-lp

[BT]

The TRUFFAUTS

Refrain, LP, CD, Digital

TP9 Rds / Micropal, Distribution : Broken Silence

Ce trio de français vivant à Nuremberg à sorti son 1er album en 1987 !

Ou alors sont-ce des allemands qui font semblant d’être des français…

Je n’ai pas de certitudes, et peu me chaut !

Car, si je ne connais pas tous leurs albums, à chaque fois que j’en découvre un je suis emballé ! Très, emballé !!!!

The Truffauts ont un son et une personnalité unique !

Leur emprunts se font dans le meilleurs des musiques qu’on aime depuis 60 ans : Pop Sixties mais débarrassées des révérences, Garage Rock mais sans le côté puant la naphtaline, Power Pop sans revivalisme, Indie Rock 90’s dégagé des clichés, Jangle Pop sans systématisme, Psych Pop fin et élégant !

Cet album contient 3 titres chantés en français ! Qui me font penser à ce que le Christophe de la grande époque (son album « Le Beau Bizarre », est un indispensable de toute discothèque Rock qui se respecte) aurait donné s’il avait été accompagné par des musiciens ayant une culture anglo-saxonne en matière de Rock et de Pop !

Effectivement The Truffauts ont un côté Frenchy But Chic qui rappelle ceux qu’on a tellement aimé ! Par leur forte personnalité, jamais par la copie !

Bref si ce que vous cherchez ce sont des chansons, des vraies, qui restent dans la tête éternellement, ce « Refrain » en compte 11 rien de moins !!!!

Et c’est un bon compagnon pour ceux qui aiment les musiques indépendantes fusionnées par un groupe qui revendique son unicité !!!

https://thetruffauts.bandcamp.com/

http://www.truffauts.de/

[BT]