dimanche 3 janvier 2016

Chroniques : SPLIT SQUAD + awhat? + JOYLINER + LAIRD HUNT



The SPLIT SQUAD
Now hear this…, LP + CD inclus
Closer Rds
En voilà un groupe avec un CV long comme le bras (voir plusieurs bras) : Michael Giblin (de Parallax Project) Josh Kantor (Baseball Project) Eddie Munoz (Plimsouls) Keith Streng (Fleshtones) Clem Burke (Blondie) avec un talent individuel indéniable. Ce qui cependant ne fait pas obligatoirement un bon groupe (et même on peut dire qu’on s’en est fadé des side project de super-band chiant à tomber de sa chaise)… Mais là ça marche !
Entre Power Pop canal historique (Nerves / Plimsouls, / Beat) Garage Pop furieux, Rhythm & Blues élégant et Rock sur-classieux… Il y a eu peu d’albums aussi enthousiasmant en 2015 (ouai il a été enregistré en 2012 mais c’est maintenant que Closer Rds nous le balance pour prouver une fois encore que leur catalogue est numero uno !).
Old school rules OK !
13 CHANSONS qui apparaissent immédiatement comme des classiques !
Un must pour idéalement démarrer l’année.
[BT]


awhat?
Machefer, CD, Digital
Log Lady
Rock Noisy / Noisy Rock, oh oui ! Indie 90, ben oui comme une évidence vu le pédigrée des gars impliqués là-dedans.
Mais ce qui comptera toujours plus que ces étiquettes ce sont les morceaux à écouter. Ici quatre, drôlement bien balancés (comme une jolie poupée de sons). Des compos évolutives, déstructurées, variées mais avec toujours une unité quasi Pop (bien Noise la Pop, hein) et une interprétation millimétrée dans un univers vaste qui laisse beaucoup de place aux instruments, voix, sons, bruits, mélodies…
Pas de temps faible ni de temps mort, ça joue serré pour vous coller au mur (du son).
[BT]


JOYLINER
Count to ten, CD, Digital
Black Box
Une bonne louchée d’Indie Rock 90 revisitée Indie Pop 2015. Une petite touche Post Punk. Un vrai beau travail sur le son de la guitare qui est à la fois simple et diablement intéressante. Des refrains accrocheurs. Une section rythmique très en place, joliment inventive et toujours au service de l’efficacité.
Un chanteur raccord pour ce groupe c’est-à-dire très présent mais sans esbroufe.
Un vrai syncrétisme entre Pop Core et Post Punk ils peuvent même m’évoquer les Dogs de la dernière période sur certains mid tempo. Ce qui nous ramène délicieusement vers l’époque du basculement des années 80 dans les 90 quand la scène Indie nous sortait chaque semaine son lot de groupes ensorceleurs.
[BT]


LAIRD HUNT
Neverhome
Actes Sud
Merde celui-là je me le suis mangé en pleine gueule !
Au départ l’histoire (dans l’Histoire) semblait plutôt clairement baliser le développement du roman : une femme s’engage dans l’armée Nordiste à la place de son mari parce qu’elle est plus faite pour la guerre que lui.
Basé sur des faits avérés (il y a une biblio sur le sujet à la fin du roman) ce bouquin en remontre très largement à Cormac McCarthy dans le genre Western Psychédélique (Southern) Gothic. Moins sur-écrit, moins d’esbroufe et d’épate, mais un souffle véritable qui est capable de variations qui vont de la légère brise aux vents de tempête. Un juste souffle de bizarreries, de dingueries et d’ampleur pour être embarqué avec cette femme dans ce monde de folie des hommes.
2015 fut riche en grands romans, avec ce ‘Neverhome’ elle finit très très très fort !

[BT]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire