lundi 30 mai 2016

Chroniques : MARTIN GORDON + SAVAGE RIPOSTE + COLMAN GOTA + ABUS DANGEREUX n°139



MARTIN GORDON
Gilbert, Gordon & Sullivan, CD, Digital
Radiant Future Rds
J’avoue j’ai bien craqué sur ce disque dont j’ai fait l’album du mois de Voix de Garage.
D’abord le projet était hyper excitant : rejouer les meilleures mélodies des opéras-comiques de Gilbert & Sullivan façon Small Faces. Sur le papier ça pouvait le faire. Et l’album tient ses promesses !
Ça à un charme très Old England, mais pas seulement. Les ‘orchestrations’ avec leur très léger côté ‘synthétique’ nous amène l’ensemble vers des temps actuels tout comme les thèmes abordés dans ces chansons, qui sont de sortes d’invariants : le sens du devoir étant un thème central, mais il y a aussi un traitement ironique des travers des grands de ce monde.
Alors certes connaitre l’œuvre de Gilbert & Sullivan ainsi que le contexte socio historique dans lequel ils ont composé ne peut pas être un handicap, mais on peut aussi simplement se laisser porter par la musique qui se suffit à elle-même !
Musicalement on est quelque part entre Queen façon Bohemian Rhapsody et un Electric Light Orchestra musclé. Avec par moments des relents de Roxy Music ou de T Rex. La class quoi.
[BT]


SAVAGE RIPOSTE
Time control, LP, Digital
Battle Rds / Modulor
Pour leur 2ème album le trio Lyonnais se sont donné les moyens de réussir un disque marquant : enregistrement et mixage à Los Angeles avec Greg Gordon (Slayer, Jet, Triggerfinger, Dictators…) mastering réalisé par Howie Weinberg (Ramones, Clash, Nirvana, Rancid), et en plus la pochette arrache !
Musicalement Savage Riposte c’est la confrontation tendue entre le Punk 77 et cette excellente vague Punk Garage française des années 90 (TV Killers, Wonky Monkees, No-Talents…) à tel point qu’on les imaginerait plus aisément marseillais (Gasolheads, Hatepinks…) que lyonnais.
Si ses références vous parlent alors ce disque va vous emballer !
Car en plus le groupe possède tous les avantage d’un vrai Power Trio, notamment un bassiste qui n’est pas là pour être entendu qui étale son son bien gra(ve)s et son jeu marqué sur des chansons torchées comme il convient !
L’album doit beaucoup à l’alternance du chant ça garde la dynamique et la tension tout au long des 12 titres… le mélange des langues est aussi un élément fort savoureux.
Les Savage Riposte castagnent tout en restant mélodieux. Et c’est tellement bien !
[BT]
En concert : Mercredi 22 Juin : GAS DRUMMERS (Punk, Esp) + NOT SCIENTISTS (Pop Punk) + SAVAGE RIPOST (Punk 77), à L’Ayer Boat Café, à Lyon


COLMAN GOTA
Tape, CD, Digital
Kool Kat Rds
J’avais adoré le 1er album solo de l’ex Insanity Wave, et j’attendais ce 2ème long play avec impatience, et je dois reconnaitre que j’ai mis un peu de temps pour rentrer dedans, mais maintenant que j’y suis-je m’y sent tellement bien !
Une fois encore la musique de Colman se caractérise par son élégance et sa simplicité. Du Rock éternel avec des éléments Pop pour rendre chaque chanson accrocheuse. Ça m’a fait penser aux Slow Slushy Boys du 1er album ce côté Frenchy but chic. Avec une petite touche Folk Rock, et un côté Huey Lewis & the News qui ne serait un groupe d’arrière salle de bar, pour la joie de jouer, la simplicité et le plaisir de la faire et de le dispenser.
Pourtant avec Colman on est loin d’un Rock basique, il y a même un soin pointilleux apporté aux ‘arrangements’ et instrumentations mais rien d’ostentatoire.
Une des chanson semble s’appeler « I felt in love with Rock’n’Roll ». Rien à rajouté, si : Merci !
[BT]


ABUS DANGEREUX n°139
40 pages A4 couleurs
Comme à chaque fois avec Abus Dangereux je suis tout excité quand l’enveloppe arrive dans ma boite au lettre et que j’écrive dedans n’a rien changé à l’affaire. Et avec ce n°139 en plus j’ai découvert un paquet de bons trucs.
Et tout d’abord le ‘groupe’ de couverture (super réussie cela dit en passant) : The Soft Moon dont j’avais vu passer le nom un paquet de fois sans m’y intéresser ni écouter, une erreur. Que j’ai corrigé à cause de cette inspirante et longue interview. XIXA est aussi une découverte pour moi, tout comme GIL ROSE, LENA DELUXE, et DANIELLE DE PICCIOTTO.
Concernant The JAZZ BUTCHER ça fait plaisir de savoir que le gars est toujours actif et bien en forme ! D’ailleurs c’est aussi un des thèmes de ce n°139 les commémorations : les 25 du label LARSEN Records, les 30 des WASHINGTON DEAD CATS… mais tant que les ‘anciens’ continueront à balancer des disques aussi excitants je les achèterai avec foie ! Dans le genre survivant JAMES CHANCE se plante un peu là ! Niveau talent aussi !
Parmi les ‘jeunes pousses’ au sommaire il y a KEITH RICHARDS OVERDOSE, Les AGAMEMNONZ deux groupes que j’adore ! et aussi le duo M[[O]]ON, CAMELSPIDERS, JAMES PETE JAMES, JOYLINER (oh oui), CHARLIE O., une interview du réalisateur du film Rock autoproduit ‘Le Moral des Troupes’, un article à propos du livre consacré à la ‘revue / méga fanzine’ Ninteen (par quelqu’un qui y était, de l’intérieur), des column, chroniques de livres, fanzines et 10 pages de chroniques de disques ! De quoi faire votre bonheur !
En plus il y a l’indispensable CD sampler en accompagnement de lecture avec : The SOFT MOON, LENA DELUXE, XIXA, Les AGAMEMMNONZ, WASHINGTON DEAD CATS, CAMELSPIDERS, The HEARTLAND OF JAMES PETE JAMES, JOYLINER, KEITH RICHARDS OVERDOSE, SLOW SLUSHY BOYS, DANIELLE DE PICIOTTO, The JAZZ BUTCHER, CHARLIE O., M[[O]]ON.
Et tout ça pour seulement 5 euros
Abonnement 5 numéros = 20 euros
Disponible en dépôt chez DISCO RAMA 12 rue Genin, à Grenoble
[BT]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire