mardi 7 juin 2016

Chroniques : KYLE CRAFT + ACAPULCO LIPS + KING DUDE



KYLE CRAFT
Dolls of highland, LP, CD, Digital
Sub Pop
Voilà le type d’album qu’on n’attend pas forcément sur Sub Pop. Première œuvre d’un homme seul mais qui aime les ‘orchestrations’ assez vaste pour du Rock.
Difficilement classable, une sorte de Death Country Glam Swamp Rock, avec un côté bien dans la tradition des grands song  writters américains, et cependant un petit côté briton (Marc Bolan / Elvis Costello) foutrement agréable !
Très jolie et légère façon d’utiliser la dissonance. Et une vraie orientation pour produire une musique véritablement Populaire ! En dépit du fait que pas mal des chansons soient mélancoliques il y a aussi dans la musique de Kyle Craft et un côté euphorisant qui rappelle David Johannsen des grandes années. Recyclant ici une mélodie de 10CC (si si) enluminée de voix et de chœurs à la Pet Sound, utilisant la piano, ou les guitares acoustiques ailleurs, s’amusant avec quelques petits effets discrets Kyle Craft produit un premier album impeccable de bout en bout, très homogène à base d’un certain ‘classicisme Rock’ sans dénié la modernité.
Et une manière de spatialiser le son qui évoque un Mercury Rev grand teint ! Avec une aussi forte personnalité.
Putain j’suis accro !
[BT]


ACAPULCO LIPS
S/t, LP, CD, K7, Digital
Killroom Rds
Bon le nom de ce trio de Seattle pourrait déjà un peu vous orienté musicalement.
Sur ce très excitant 1er album on nage en plein Garage Surf, notamment grâce au son aigue plein de réverb’ qui fait penser aux maîtres de la fin des 50’s mais aussi pas mal à ce qui s’est fait dans les 90’s (Phantom Surfers ou Krontjonk Devils, par exemple) mais en moins puriste. Et donc forcément les Acapulco Lips sonnent beaucoup plus frais et excitant. Car ils enrichissent leur chansons de petites touches Blonde Pop ou Freakbeat totalement salutaires !
En plus la voix de peste mélodieuse de leur chanteuse (façon Wendy James en colère ou les Curlee Wurlee) est un des gros charmes de ces 9 chansons fort bien troussées et balancées, pimpantes et entrainantes. Qui font dodeliner de la tête en chantonnant béatement. Qui font surtout rejouer ce disque sur l’électrophone encore et encore.
[BT]


KING DUDE
Fear, LP, CD, Digital
Ván Rds
Comment qualifier la musique de cet album ?
Death Country + Weird Folk + Indie Rock + Blues trash façon one man band (le gars qui fait ça est seul en studio, sur scène ils sont trois) + un poil d’electronic cheap façon Suicide… bref ce disque ne dépareillerait pas chez Voodoo Rhythm ou Kizmiaz Rds… alors qu’il est sur un label plutôt marqué Metal et que le disque est produit par Bill Rieflin (Ministry, Swans, Pigface…) ce qui ne s’entend pas vraiment vu que le son est très ‘naturel’, limite brut.
Le gars a une bonne voix qu’il utilise intelligemment pour la mettre au service de ces 12 chansons, qui auraient pu être enregistrées par un petit malin de San Francisco ou de Brooklyn, tout autant qu’au fond du studio de Tav Falco.
La musique de King Dude évoque tour à tour les grands espaces et l’enfermement mental. Et il semble tout aussi contemporain qu’absolument atemporel ! Un exploit.
Un album passionnant et aussi surprenant.
Bref un truc qui sort du confort habituel.
King Dude a déjà publié 3 albums avant celui-ci alors que moi je le découvre. Ainsi que pas mal de 7’’ & EPs dont un en compagnie de Chelsea Wolf. Il tournera en septembre aux Usa avec Earth… voyez sa musique peut toucher un paquet de gens différents. Laissez-vous tenter ! Vous ne le regretterez pas !!!
[BT]
En concert : Lundi 13 Juin : KING DUDE (One Man Dark Rock, Usa) + OFF THE WAND & THE MOON (Néo Folk, Dk), à L’Usine, à Genève
Et :
Mardi 14 Juin : KING DUDE (One Man Dark Rock, Usa) + OFF THE WAND & THE MOON (Néo Folk, Dk), au Sonic, à Lyon
Et :
Mercredi 15 Juin : KING DUDE (One Man Dark Rock, Usa) + OFF THE WAND & THE MOON (Néo Folk, Dk), au Raymond Bar, à Clermont Ferrand

Aucun commentaire:

Publier un commentaire