mardi 28 juin 2016

Chronique : SLOW SLUSHY BOYS + MISSING SEASON + WINNER AFTERSHAVE + EMILIO E A TRIBO DO RUM

 
SLOW SLUSHY BOYS
Live together, LP
Larsen Recordz
8ème album (seulement, mais aussi toute une belle collection de singles et EPs) pour ce groupe qui existe depuis 1989. Un album qui est une résurrection, après un assez long break. Ce nouvel album c’est une excellente nouvelle pour moi qui adore ce groupe depuis le début et qui suis resté fidèle, les suivant dans leur évolution musicale. Une paire de nouveaux membres à intégrer le groupe, mais celui-ci continu sur sa lancé très Rhythm & Blues / Soul avec cette fois-ci une petite fragrance venue des îles (Jamaïque). 10 chansons bien soyeuses et soulfull, un vrai disque de lover !
Les Slow Slushy Boys ont le pouvoir magique de prendre possession de vos hanches et de votre bassin pour vous faire danser langoureusement. Ce disque sur l’amour est tour à tour mélancolique (parce que parfois l’amour ça marche pas comme on veut) et euphorique. La section de cuivres est un apport essentiel, toujours présente mais jamais envahissante elle occupe la place qu’il faut pour magnifier ces compositions. Et au-dessus comme toujours plane la voix unique de Benny.
C’est juste un ravissement pour l’âme et les oreilles.
Alors régalez-vous !
[BT]
En concert : Samedi 2 Juillet : The SLOW SLUSHY BOYS (Soul / Funk – Rhythm & Blues) + Guest, au Maïly’s, 27 rue Jean Prevost, Grenoble. 20h30.


The MISSING SEASON
Getting Back, LP, CD, Digital
Les Disques Normal
Bon nom de groupe et un titre d’album qui est très signifiant. Etant passé d’un duo à guitares acoustique a véritable groupe (quintet) pour ce 5ème album The Missing Season replonge à fond dans les 90s. Mais pas que. On peut aussi y entendre des réminiscences de l’Indie Pop 80. Mais pas que. Indéniablement voici le genre de disque parfait pour ce temps du recyclage méticuleux.
Si vous avez aimé un moment ou un autre Weezer, Guided By Voices, Wedding Present… alors ce disque est pour vous. Une sorte de Rentals sous tranxène, un poil Lo-fi… Total Slacker Rock. Le genre à avoir fantasmé sur les premiers Juliana Hatfield.
Alors pour tous les jeunes d’aujourd’hui, si vous vous demandez comment c’était la première moitié des années 90, moi j’y étais et j’en ai bien profité !
Cependant si la période actuelle est indéniablement plus dure en même temps musicalement il se passe de choses vraiment de qualité. Ce serait dommage de rester bloqué sur le rétro.
[BT]
En concert : Samedi 2 Juillet : The MISSING SEASON (Indie Folk Pop) + AVIONS (Surf Grunge / Pop Punk) + LA DEGUSTACION (Indie Garage, Espagne), à La Triperie, 69001 Lyon. 19h30. Prix libre
  
WINNERS AFTERSHAVE
Desperate please, CD, Digital
Autoproduction
Plus Indie Pop que Psyché Rock. Bien qu’indéniablement psychédélique mais tellement loin de la scène des minets scolaires actuelle. Winners Aftershave a développé un style personnel où s’amalgame Pop / Post Punk / Rock dans un esprit de syncrétisme libre et ouvert, bien dans l’esprit de ce qui se fait de mieux actuellement.
Il faut imaginer la rencontre d’un Marc Bolan pré T Rex, avec le Adam & The Ants du premier album (une référence que je ne dégaine pas souvent) des Nits très en forme avec un soupçon de The Fall pour corser le cocktail. Et même un poil de Madchester pour le rendre plus addictif.
Le song writing est ciselé au minimètre ! Quant à l’interprétation elle met en relief toutes les qualités des chansons pour en sublimer les mélodies et le charme !
Putain de merde j’ai déjà trouvé le disque du mois prochain de Voix de Garage !
[BT]


EMILIO E A TRIBO DO RUM
S/t, LP, Digital
Groovie Rds
Groupe de Rockabilly Trash Garage portugais du milieu des années 80. Avec un son et une attitude bien rough & tough, même si leur album contient une paire de mid tempo bien 50’s R’n’R. Il y a aussi des trucs plus crus.
Notamment sur les inédits qui accompagnent cette ré édition de leur unique LP. Le chant en portugais donne une petite touche exotique mais c’est bien évidement la qualité des compositions qui fait le véritable intérêt de ce disque, qui va bien au-delà du charme rétro et de la nécessaire œuvre d’archivage.
En fait on tient là un vrai putain de bon album de Rock qui claque !
De plus les quelques titres live qui viennent en bonus de cet album et des enregistrements studios restés inédits sont véritablement euphorisant avec un son cru mais tout en gardant une clarté et une vraie précision !
[BT]


Aucun commentaire:

Publier un commentaire