mardi 23 juillet 2019

Chronique : LAISSEZ FAIRS + MORAL PANIC + METAL WITCHCRAFT 4 + RUMJACKS + JAMES LEG


The LAISSEZ FAIRS
Marigold,
Rum Bar Rds
C’est en lisant la très intéressante interview dans le n°74 du Dig It Fanzine (le 75 vient de sortir : http://digitfanzine.chez.com/ ) que j’ai découvert l’existence de ce groupe de Las Vegas. Les voici donc avec leur 4ème album (et 16 chansons) qui va faire bien plus que ravir les fans de Garage Sixties !
Première impression, premier choc LE SON : puissant, précis, ciselé, dense, complexe… Idéal pour mettre en valeur ces compositions, notamment les plus Psyché Sixties qui regorgent de mélodies, et d’harmonies fourmillantes et luxuriantes !
Voici véritablement un disque qui sonne comme un CLASSIC !
Tout ce qu’on a toujours aimé dans le Garage Revival + le plus percutant de la Pop Sixties, avec la beauté et le talent de l’époque sans pour autant sombrer dans le pur revivalisme rance !
LA GRANDE CLASS !
Normalement 16 chansons c’est toujours trop selon moi. Comme toute règle celle-ci à ses exception : et c’est ce “Marigold” !!!
Et pas petite l’exception.
Pas une chanson faible ou même simplement quelconque. Toutes sont composées, travaillées, interprétées… avec le même (très grand) soin.
Autant je n’aime pas les grands mots définitif, autant ici on est proche de la perfection. En tout cas pas loin d’être le meilleur disque du semestre (celui-ci ayant pourtant été très prolifique en très grandes œuvres).
Jetez-vous dessus bon dieu !
[BT]
MORAL PANIC
S/t, LP, Digital
Alien Snatch Rds
Ce jeune groupe new yorkais perpétue une tradition locale du fast Punk cracra et quand même mélodique. Voici leur 2ème album (le 1er était chez Slovenly Rds).
10 chansons qui déboulent à pleine vitesse et ne durent pas longtemps (leur distance c’est 1’30 / 1’45), ça va vite et fort mais ça reste mélodieux ! Punk 77 stylee / Pop Punk / Power Pop ultra vitaminée !!!
Des références ? Oui mais à quoi bon ! DU BONHEUR et c’est tout !
Direct et pas prise de tête. Mais parfaitement maîtrisé ! Même la pochette est bien !
Pile en pleine gueule !
[BT]
METAL WITCHCRAFT n° 4
64 pages A4 noir & blanc,
à l’ancienne ! J’ai découvert l’existence de ce fanzine Métal grâce à un flyer posé sur le comptoir du Metallian Store (7 Av du Général Champon à Grenoble). Comme j’adore lire des fanzine j’ai pris contact avec son rédacteur pour le commander !
Avec ce n°4 Metal Witchcraft fait un bon qualitatif avec un passage au format A4 et avec plus de pages !
J’ai commandé ce n°4 parce que j’adore le travail de Jef du fanzine UP THE ZINES! : LE fanzine qui ne traite que des fanzines ! Et je en suis pas déçu parce que voici un très long et très intéressant entretient de 17 pages ! Et comme le gars Jef à plein de choses et d’avis à partager c’est passionnant !
Autre long entretient celui avec Saxul le batteur / chanteur du groupe d’Extrême Métal Pictavian (Poitou – Charentes et chantant en langue locale) c’est aussi le boss du label Legion Of Death Records (https://legionofdeathrecords.bandcamp.com) qui est ‘spécialisé’ dans le Métal venant de toute la planète et surtout de pays ‘improbables’ ou rarement référencés… Lui aussi à un bon paquet de choses à dire et donc c’est une bonne lecture et pour moi un paquet de découvertes !
Au sommaire également un article sur le groupe Hardverne. Une interview des vétérans de Cirith Ungol (ben ça me rajeunit pas, toute une époque et ils existent encore). Et il y a aussi une interview avec Night Demon que je ne connaissais pas mais que je dois découvrir car ils viendront jouer Mercredi 20 Novembre : SACRED REICH (Thrash Metal légendes, Usa) + NIGHT DEMON (Heavy Metal, Usa), au Ninkasi Kao, à Lyon.
Bref une super lecture, un gros lots de découverte. Du putain de bon boulot.
Vivement le prochain !
A commander ici : camille.clerc@yahoo.fr
Ou en passant par là !
[BT]
The RUMJACKS
Saints preserve us, LP, Digital
Autoproduction
4ème album pour ce quintet de Sydney, qui pratique un Celtic Punk qui tire pas mal vers le Folk. Sorte de croisement idéal des Pogues et de les Dropkicks Murphys.
J’aime beaucoup cet album pour ces titres les plus Folk Punk, et aussi pour ceux qui partent vers le Street Punk. En revanche ceux qui sont dans une veine Ska Punk me casse les pieds (comme toujours le Ska Punk).
Cependant le bilan de ce disque est très largement ‘bénéficiaire’ avec 10 titres sur 12 qui collent bien au plafond. Capable de variété dans les chansons, et de l’une à l’autre les Rumjacks ont le mérite de ne pas lasser avec un album trop monolithique !
La voix du chanteur / leader / compositeur est vraiment faite pour ce genre de musique. L’apport d’instruments ‘traditionnels’ est un gros plus, et les quelques collaborations (The Real McKenzie, Mickey Ricksaw) sont judicieuses également.
Un très bon album, enregistré en Italie ce qui est plutôt rare de la part d’un groupe australien… qui comme beaucoup de ceux de down under trouve beaucoup de soutien en Europe !
Et ça se comprends !
[BT]
En concert : Vendredi 26 Juillet : Panik Open Air Fest n°4, avec : FULL THROTTEL BABY (Rock Punky) + BLACK RAINBOWS (Heavy Psych Stoner, Italie) + The RUMJACKS (Celtic Punk, Australie) + DJ Mike Rock, à Saint Felix (74)
JAMES LEG
Blood on the keys, LP, CD, Digital
Alive Rds
Merde alors il enchaîne très vite après son excellent album sorti en 2015. Celui-ci est tout aussi bon ! Je dirai même encore meilleur !!!
En tout cas très très varié, plus que d’habitude, avec un côté Tom Waits qui me ravie, et étend encore la palette musicale du gars James Leg. Ça peut aussi rappeler le meilleur de Gallon Drunk. De très grosses références que je ne dégaine pas pour n’importe qui tant elles sont écrasantes. Mais là Monsieur James Leg à les épaules, et le talent pour supporter la comparaison.
Un disque super varié notamment en matière de rythmiques qui parfois sont même assez loin des standards Rock…
Ce qui est très bon et rend l’album palpitant dans son intégralité et fais ressembler chaque nouvelle écoute à une exploration sonore !
Au top !
[BT]
En concert : Vendredi 26 Juillet : JAME LEG (Bues Gospel from Hell, Usa), à Jean-Louis Le Saloon, chemin les Marhles, à Valence

Aucun commentaire:

Publier un commentaire