jeudi 19 novembre 2020

Chronique : SUN DIAL + The BELMONDOS

 

SUN DIAL

Mind control, The Ultimate Edition, 2LP, 2CD

Sulatron Rds

J’adore ce groupe et depuis longtemps, puisqu’il figurait dans les premières émissions de Voix de Garage dès les débuts vers 93 / 94… à l’époque j’étais rentré en contact avec eux en envoyant une lettre (vous savez avec un timbre et en écrivant avec un stylo)… Puis, avec Monsieur Phil Chérence, nous avons essayé de les faire jouer à Grenoble dans un cinéma avec projection d’images sur le groupe pendant le concert…

Je les ai interviewé pour le n°141 d’Abus Dangereux (http://www.abusdangereux.net), et nous sommes resté en contact par mail...

Je me souviens de l’un d’entre eux dans lequel Gary Ramon, le 1er janvier 2012, m’annonçait que finalement l’album qu’ils venaient de terminer ne sortirait pas car ils avaient déjà commencé à travailler sur des nouvelles chansons !

Ce qui deviendra « Mind Control » leur album de 2012 que republie Sulatron Rds en version 2LP ou 2CD avec un disque entier de titres bonus...

Et je pense que certains viennent de la session qui fut achevée mais non publiée. Et quand je les écoute je me dis que c’est une très bonne chose qu’ils paraissent enfin !!!

Ce « Mind Control » était le 16ème album, depuis il y en a eut 2 autres.

Le morceau d’ouverture, « Mind Control » qui donne son titre à l’album vous fait pénétrer en plein trip mystique ! Vous happe et vous projette dans un autre univers mental et sonore, celui, unique, de Sun Dial !!!

J’ai déjà (http://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2016/10/chronique-penny-cocks-sun-dial-dan-rico.html) écrit ici que j’aime beaucoup les albums de ce groupe (http://voixdegaragegrenoble.blogspot.com/2019/04/chronique-bikini-gorge-sun-dial-slow.html)… et bien que je ne possède pas l’intégralité de leurs 18 albums, j’en ai la moitié, et je dois dire que je trouve ce « Mind Control » incroyablement profond et prenant !

Psychédélisme, oui bien sûr car Gary Ramon à travers ces différents groupes et projets (Quad, Desintegrators, Modern Art, Mystery Art, The Ordinary…) et labels (Acme, Prescription, Shrunken Head…) à maintenu en vie une certaine vision du psychédélisme (heureusement détachée des horribles oripeaux hippies) durant les années 80 à une époque où faire cela vous collait une étiquette de gros ringard sur les épaules.

Mais ça lui a donné bien de l’avance quand dans les années 90 le Grunge triomphale à ramener une grosses frange des musiciens et fans vers le psychédélisme, un ‘style’ (ou plutôt une idée) qui irradie peu ou prou toutes les musiques ‘underground’ et passionnantes depuis cette époque d’une façon ou d’une autre.

Leur version du « In Every Dream Home A Heartache » est une merveille qui ébouriffe tant elle apporte une autre dimension à cette chanson géniale !

Cependant ici on entend de belles plages instrumentales (même dans les chansons) et cet album ressemble à la bande son d’un film imaginaire qui défile dans votre cerveau où se télescopent des images issus de vieux films en N&B et des effets de grattages venant du ciné expérimental…

Malgré tout se dégage de cet album une certaine sérénité. Comme un apaisement.

La batterie sonne relâchée et les guitares moins menaçantes qu’à l’accoutumé.
Beaucoup des sons entendus semblent venir du mariage de
s guitares et de synthés analogues oubliés.

Le travail sur le son est sensationnel procurant une foultitude de sensations rares !

Le LP originalement sorti en 2012 comportait 6 titres, il est ici agrémenté de 2 bonus tracks.

Et vient le 2ème disque de cette réédition ! Qui contient dans sa version CD pas moins de 12 pistes comprenant des premiers mix, de prises différentes, une version longue d’un des instrumentaux de l’album original… Mais pour une fois avec ce genre de version ‘Deluxe’ le 2ème disque n’est ni inutile ni dispensable !

Mais au contraire, il dépote grave !

Sun Dial et Sulatron Rds ne se sont pas moqué des fans avec cette édition ‘Deluxe’ ! Personnellement sur certains de mes groupes préférés il m’est arrivé d’acheter de ces ‘nouvelles éditions augmentées’ d’albums qui étaient déjà en ma possession et de me retrouver avec un disque bonus écouté une fois distraitement à la va vite.

Mais ici avec Sun Dial il n’en est rien !

Au contraire.

Les 12 titres ici présent ont une forte personnalité. Chacun distillant beaucoup de plaisir à l’auditeur ! Et ils ont tous leur raison d’être !

On trouve des passages plus marqués par le Heavy Psyché d’obédience 70’s… Cependant la composante mystico-planante ne disparaît pas pour autant, elle se présente autrement.

Et c’est ce qui fait l’intérêt de Sun Dial à mon goût !

Ils sont toujours sur le toit du monde mais jamais coincé sur une voie déjà parcouru par d’autres !

https://www.sulatron.com/

[BT]

The BELMONDOS

Memory lane, LP, Digital

Le Pop Club / Modulor

Le titre de ce 3ème album du quatuor parisien est fortement bien choisit et donne de belles indications de ce à quoi il faut s’attendre : de la POP plutôt nostalgique des sixties entre autre. En tout cas d’un temps où les musiciens prenaient le temps de s’investir réellement et complètement dans la réalisation d’un album passionnant de bout en bout, et où les auditeurs le dégustaient in extenso de nombreuses fois !!!

Si vous voyez ce que je veux dire !

Alors pour tous les véritables amateurs de musique qui sont encore capable de focaliser leur attention pendant plus de 3 / 4 mn sur la même chose, sachez que vous serez amplement récompensé par ce ‘Memory Lane’.

Lors des deux 1ères écoutes j’ai trouvé que c’était un bel album, bien fait, proprement exécuté avec de jolis chansons.

Cependant comme l’ensemble possède aussi un bon goût de reviens-y…

Je l’ai réécouter régulièrement et dès la 4ème fois ce disque sonne comme un classique !! Et pas qu’un peu !

Et c’est là que se justifie pleinement le patronyme de ce groupe ! Comme avec certains films de Monsieur Belmondo : on commence par les voir comme d’aimables divertissement puis ils finissent par avoir la patine de petits classiques tellement jubilatoires à revoir !

Parfois ils arrivent à se rapprocher de la délicatesse dont étaient capables les Slow Slushy Boys au meilleur de leur période Garage Pop. Et croyez moi, de ma part ça n’est pas un mince compliment !

Un Grand Album de Pop ! For Real Music Lover !!!!

https://lepopclubrecords.bandcamp.com/album/pcr042-memory-lane-lp

[BT]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire